top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Guérin

Réfugiés : un aller sans retour ?

Dernière mise à jour : 27 juil. 2023

Obtenir un statut de réfugié n’a rien de simple, même lorsque les menaces dans le pays d’origine sont réelles et avérées.


C’est une procédure longue, complexe et éprouvante pour des personnes qui souffrent déjà du déracinement. Mais quand vous obtenez le précieux sésame, il y a une contrepartie.


Logique et implacable.


Puisque vous êtes désormais “officiellement” menacé dans votre pays, vous n’avez plus le droit d’y retourner. Enfin, théoriquement, vous pouvez, mais si vous le faites, vous perdrez vos droits.


Derrière cette évidence se cache un choix terrible.


De nombreuses personnes contraintes à l’exil fuient dans la précipitation. Elles laissent parfois derrière elles des enfants, de la famille, une partie de leur vie.


Choisir la sécurité c’est probablement dire adieu à son pays. Ou au revoir pour un (trop) long moment.


C’est un choix que personne ne devrait avoir à faire.

13 vues0 commentaire
bottom of page